Traitement et valorisation des déchets

Ordures ménagères

Les déchets ménagers collectés sont valorisés au complexe thermique à Cenon. 

Construit en 1964, le complexe thermique fonctionne en continu toute l'année 24/24h pour traiter les déchets générés par les habitants de la Communauté Urbaine de Bordeaux et les entreprises de Gironde, et produire de l'énergie à partir de ces déchets.

C'est une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE). Elle est soumise à un Arrêté Préfectoral qui définit précisément les conditions d’exploitation et les normes de rejets à respecter, conformément à la réglementation. Les déchets sont traités dans le respect des normes en vigueur avec un traitement efficace des fumées et un contrôle des rejets atmosphériques. 
 

| Fonctionnement du complexe thermique

reception dechets
La réception des déchets 
À leur arrivée, les camions de collecte des déchets ménagers sont pesés sur un pont à bascule équipé d'un portique de détection de la radioactivité, conformément à la réglementation. La pesée permet de calculer le poids exact des déchets apportés. Les déchets sont ensuite vidés dans une fosse en béton, à l'intérieur de l'usine. Une aspiration d'air permet de neutraliser les odeurs. L'air capté est utilisé pour ventiler les fours. Un grappin commandé par un pupitre en salle de commande assure une répartition homogène des déchets et alimente les fours.

 
combustion
La combustion des déchets 
L'usine est dotée de deux lignes de fours. La combustion des déchets (850 °C) s’effectue grâce un apport d’air parfaitement distribué. À l’issue de la combustion, les résidus solides incombustibles, appelés mâchefers sont stockés à l'intérieur de l'usine, puis transportés vers un centre de valorisation pour être reutilisés comme sous-couches routières. Les ferrailles et métaux non ferreux sont récupérés pour être valorisés en aciérie.


 
valorisation ener
Valorisation énergétique
La chaleur dégagée par la combustion des déchets est récupérée dans une chaudière à tubes d'eau. Au travers de plusieurs échanges thermiques, l'eau qui alimente cette chaudière est transformée en vapeur surchauffée. Cette vapeur est valorisée en énergie thermique et électrique. 
A l'aide d'un turbo-alternateur, la vapeur produit de l'électricité et permet d'alimenter l'ensemble de l'usine et l'injection sur le réseau public électrique permet d'alimenter la consommation de 30 000  habitants. L'énergie thermique est utilisée pour chauffer l'eau du réseau de chaleur. Elle permet d'alimenter en chauffage et eau chaude l'équivalent de 12 000 logments et bâtiments publics.
 
fumee
Traitement des fumées
Les fumées passent par une série d'équipements pour être épurées et débarassées des polluants.
- un filtre à manches permet de dépoussiérer les fumées et d'éliminer les dioxines et les furanes captés par le charbon actif injecté en amont
- une tour de lavage capte les acides et neutralise le dioxyde de souffre
- un catalyseur neutralise les oxydes d'azote
Les résidus d'épuration des fumées (REFIOM) sont transportés vers un centre de traitement agrée. Après le processus de traitement, les fumées sont rejetées dans l'atmosphère. Un ensemble de capteurs est présent pour analyser en continu les rejets.

 

| Chiffres clés 

 

Effectif : 
40 personnes

Capacité de traitement autorisée : 
138 000 T de déchets par an

Déchets traités : 
120 000 T par an de déchets ménagers
18 000 T par an de boues de Station d'Epuration

 

13 000 logements sont desservis en chauffage et eau chaude

2 100 tonnes de CO2 évitées par an
soit l’équivalent de la quantité de CO2 absorbée par 12 600 arbres